Ocytocine: l’hormone de l’amour

Qu’est-ce que l’ocytocine ?

On entend souvent parler de l’ocytocine comme étant l’ »hormone de l’amour » ou « hormone du bonheur ». Cette hormone est sécrétée par le cerveau (hypophyse lorsque nous faisons des choses agréables.

Elle est très importante pour l’accouchement et le post-partum, elle favorise les contraction utérines, la détente. En post-partum elle a un rôle primordial dans la production de lait et le lien d’attachement.

Elle joue aussi son rôle hors période de maternité. Sa libération permet la relaxation, la réduction du stress, la récupération, le développement de la mémoire, la croissance, la digestion,. Elle joue également un rôle dans nos relations : attachement mère/bébé, sexualité, confiance.

On parle de plus en plus du 3ème trimestre comme le trimestre de l’ocytocine. En effet, maximiser les conditions à la production de cette hormone participe au déclenchement naturel, à la rapidité et au bon déroulement de l’accouchement.

Comment aider son corps à sécréter de l’ocytocine ?

Dans la vie de tous les jours, l’ocytocine est sécrétée par les massages, le toucher (voie royale selon pr. Krestin Uvnas Moberg), les câlins, le cocooning, le repos, la médiation, les sports doux, le contact avec la nature, passer du temps avec les gens qu’on aime, manger des choses que l’on apprécie.

Lors d’un accouchement, le fait de favoriser la pénombre, la chaleur de la pièce, une musique douce, un bain chaud etc peuvent participer à la production d’ocytocine.

L’équilibre en système de lutte/fuite et le système de calme/contact

En tant que mammifère, ou même animal, notre système nerveux est façonné de façon à pouvoir réagir à toute agression, situation d’urgence, protection (réaction lutte ou fuite) puis un retour au calme et contact (se laisser toucher, caresser). Notre système nerveux s’équilibre de façon permanente entre ces deux systèmes :

  • l’effort et le stress (réaction lutte ou fuite – adrenaline, cortisol (hormone du stress))
  • le repos et la récupération (calme et contact – ocytocine)

Ci-dessous le tableau récapitulant les grands effets de chaque système, se complétant entre eux toute notre vie. Est-ce que cela vous parle ? Reconnaissez-vous certaines attitudes / sensations ?

Système lutte et fuite

Système calme et contact  

Poumons se dilatent, respiration plus rapide, augmentation du débit sanguin développe ses capacités de performance, force.
Le corps se concentre sur les mécanismes de force = processus internes délaissés (type digestion etc).
Autres hormones en augmentation : adrénaline et cortisol (stress)

Elévation de la tension artérielle, Augmentation du rythme cardiaque Carburant supplémentaire provenant du glucose libéré par le foie  

Baisse de la tension artérielle et du niveau de cortisol Augmentation de l’appétit et des facultés de digestion, d’assimilation des nutriments

Augmentation sanguine dans la peau et les muqueuses (à défaut des muscles)  

Comment puis-je participer à l’équilibrer mes deux systèmes ?

En prenant connssance de l’existance du système de lutte – fuite et de calme – contact, il devient possible d’évaluer dans quel système nous nous trouvons au moment T, puis d’agir pour équilibrer son corps.

Ci-dessous le tableau des actions possibles pour soutenir l’un ou l’autre des systèmes.

Système lutte / fuite

Système calme / contact

Agit sur

Douleur, froid, faim, danger, défi

Toucher, chaleur, satiété, activité sexuelle, sécurité, certains médicaments,

Déclenche

Tension, éveil, aplomb, compétition, force et endurance, contrôle, indépendance, consommation d’énergie

Relaxation, contemplation, bonheur, tranquilité, sensibilité, émotion, interdépendance, croissance et guérison

Par exemple, concrètement, le système calme / contact sera plus enclin à la prise de poids. L’ocytocine permets un meilleur stockage dans les cellules afin d’être prêt pour un éventuel pic ou basculement dans le système lutte / fuite. A ce moment là l’énergie contenue dans les cellule va être rassemblée pour soutenir le système. Le sport fait d’ailleurs partie du système lutte / fuite même si l’endorphine participe à la fois au stress / fréquence respiratoire / diminution d’appétit. Puis s’en suit une période « calme / contact » .

Quelques anecdotes ou idées reçues

Pour finir, je voulais vous partager quelques anecdotes du livre du Pr. Kerstin Uvnas Moberg :

  • L’ocytocine à court terme augmente le pouls, la circulation sanguine et l’énergie, pour accoucher. L’ocytocine à doses répétées maximise l’attachement, l’efficacité des contractions utérines, l’allaitement et minimise la douleur, le stress… Elle est donc favorable pour déclencher et pour limiter la durée de l’accouchement.
  • La poussée d’adrénaline en fin d’accouchement crée le réflexe d’expulsion (correspondant à peu près à la phase de désespérance). Cette phase de désespérance est physiologiquement nécessaire pour rassembler toutes l’énergie contenuz dans les cellules en vue de l’expulsion naturelle du bébé (on parle donc de réflexe, pas besoin de venir le chercher et le tirer comme dans certaines pratique).
  • La bière favorisant l’allaitement est une idée reçue. Ce n’est pas la bière qui favoriserait la lactation mais plutôt l’état de détente qui en découle.
  • Les relations sexuelles durables contribuent à rallonger la vie des mâles grâce à l’ocytocine. Les femmes, quant à elle, ont trouvé d’autres moyens d’avoir de l’ocytocine :).
  • Avoir des relations avec un étranger peuvent activer le système lutte – fuite «  il se peut que la monogamie et le tabou culturel contre l’infidélité y trouvent, au moins en partie, une base d’adaptation biologique ».
  • Intérêt de l’ocytocine dans la guérison des troubles alimentaires
  • Le gras favorise la sécrétion d’ocytocine et de bien-être post repas. Les hydrates de carbone et surtout le sucre favorisent surtout de façon temporaire.
  • Les vaches qui sont nourries en même temps qu’elles allaitent sont plus calmes et produisent plus de lait.

J’espère ne pas vous avoir perdu dans ce billet que j’ai essayé de simplifier au maximum. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster en commentaire. Le sujet de l’ocytocine est passionnant !

Merci à Julie et Margaux pour la suggestion de ce livre !

%d blogueurs aiment cette page :